UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI
Derniers sujets
» Attentats de Nice - 14 juillet 2016 - pétition pour la Légion d'Honneur pour 3 personnes
par le petit prince Dim 31 Juil 2016 - 2:26

» Disparus de Mourmelon (site officiel)
par le petit prince Dim 10 Juil 2016 - 3:40

» Anniversaire particulièrement douloureux
par geotrouvetout Jeu 11 Sep 2014 - 3:30

» S - Sondes moléculaires
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 14:16

» Récapitulatif des sujets traités sur le cancer
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:50

» Leucémies de l'enfant : vers des traitements plus ciblés
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:37

» Les musiques préférées d'Idared37
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 22:02

» Comment mettre une vidéo (youtube, dailymotion) sur le forum
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 20:32

» Alimentation et cancer
par geotrouvetout Ven 21 Juin 2013 - 4:55

» Les musiques préférées, vu par geotrouvetout
par geotrouvetout Mar 18 Juin 2013 - 0:59

Forum polyglotte
Traducteur uspérien
Un mot, une phrase à traduire,
passez me voir ICI
Mes compagnons fidèles (hébergeur images et sites coup de coeur)
Pour leur rendre visite,
cliquer ICI ainsi que sur leur bannière

Partagez|

Neuroblastome de l'enfant - recherches européennes meilleures que celles américaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Neuroblastome de l'enfant - recherches européennes meilleures que celles américaines Dim 19 Juin 2011 - 22:13

Neuroblastome de l’enfant
le standard européen
mis au point à l’IGR
supérieur au standard américain





CHICAGO, 17 juin 2011 - Un protocole de consolidation européen mis au point à l’Institut Gustave Roissy (IGR) a montré sa supériorité sur le standard américain chez des patients atteints de neuroblastome à haut risque de récidive, dans une étude présentée en session plénière à Chicago au congrès de l’American Society of Clinical Oncology (Asco).






Cette étude de phase III, promue en France par l’IGR à Villejuif (Val-de-Marne) a été conduite par le réseau européen SIOPEN sur le neuroblastome qui rassemble 167 centres investigateurs dans 15 pays européens, en Israël et en Australie.

Elle s’appuie sur les travaux du Dr Dominique Valteau-Couanet, chef du département de pédiatrie de l’IGR, souligne le centre de lutte contre le cancer dans un communiqué.

En présentant les résultats, le Dr Ruth Ladenstein de l’université de Vienne (Autriche) a salué le travail du Dr Olivier Hartmann et du Pr Gilles Vassal de l’IGR, à l’origine de ce protocole.






Le neuroblastome est un cancer rare qui se développe à partir du tissu nerveux sympathique (environ 150 cas par an en France), mais c’est la tumeur solide extracranienne la plus fréquente chez l’enfant.

La moitié des patients ont une forme à haut risque de rechute avec une survie inférieure à 40% malgré un traitement intensif et faisant intervenir plusieurs modalités, a rappelé le Dr Ladenstein.






L’étude a inclus 1.577 patients atteints de neuroblastome à haut risque de rechute pour comparer le régime BUMEL (une chimiothérapie à haute dose associant le busulfan au melphalan) au régime CEM associant carboplatine, étoposide et melphalan.



Les patients recevaient auparavant un traitement d’induction rapide dit de Cojec, une chirurgie.

Après la chimiothérapie myéloablative et un support en cellules couches, ils poursuivaient par la radiothérapie et un traitement d’entretien.

Au total, 563 patients ont été randomisés entre les deux régimes de chimiothérapie myéloablative.



Le taux de survie sans événement à trois ans était de 49% contre 33%.

Le taux de survie globale était de 60% versus 48% et les taux de rechute ou progression de la maladie de 48% versus 60%.

L’essai a été arrêté plus tôt que prévu pour bons résultats.



Les résultats étaient meilleurs pour les patients ayant une maladie résiduelle et le régime BUMEL avait la même efficacité sur les stades 4 et localisés 2-3.

Ils montrent également que le régime européen était mieux toléré.

Le taux de VOD (maladie veino-occlusive) était acceptable (13% de grade 2 et 5% de grade 3).



Ce traitement devient le standard en pratique, a conclu le Dr Ladenstein.



Invitée à discuter ces résultats, le Dr Julie Park de l’université de Washington a salué "le succès" du groupe SIOPEN qui a réalisé "une grande avancée en recherche pédiatrique".

Elle a félicité ses collègues européens qui ont pu mener cette étude dans une vingtaine de pays.








Source


Revenir en haut Aller en bas

Neuroblastome de l'enfant - recherches européennes meilleures que celles américaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Les dernières évolutions et les recherches :: Cancers de l'enfant-
Sauter vers: