Un Sourire Pour Revivre
AccueilS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

GILETS JAUNES EN FRANCE
Partagez avec votre réseau cette charte commune

Voir les détails de la charte
(et autres articles suivants) en cliquant
ICI

Partagez|

[PROSTATE] - le sunitinib n'améliore pas la survie globale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

geotrouvetout

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

[PROSTATE] - le sunitinib n'améliore pas la survie globale  Empty
MessageSujet: [PROSTATE] - le sunitinib n'améliore pas la survie globale [PROSTATE] - le sunitinib n'améliore pas la survie globale  EmptyDim 19 Juin 2011 - 22:25

Cancer de la prostate
hormonorésistant réfractaire :

le sunitinib améliore
la survie sans progression
mais pas la survie globale






CHICAGO, 17 juin 2011


L’ajout du sunitinib (Sutent*, Pfizer) à la prednisone n’a pas pu améliorer la survie globale malgré une augmentation de la survie sans progression dans le cancer de la prostate hormonorésistant métastatique en progression, dans une étude de phase III présentée à Chicago au congrès de l’American Society of Clinical Oncology (Asco).






Pfizer avait annoncé fin septembre 2010 l’arrêt de cette étude SUN 1120 car les chances de montrer une amélioration statistiquement significative de la survie étaient trop faibles.



Le VEGFR et le PDGFR sont impliqués dans le cancer de la prostate, suggérant un rôle pour une thérapie ciblée comme le sunitinib qui inhibe le VEGFR, le PDGFR et d’autres kinases.



Une étude de phase II a montré que le sunitinib pourrait être efficace avec un profil de sécurité acceptable, a indiqué le Dr Marc Michaelson du Massachusetts General Hospital à Boston.



L’essai a randomisé 873 hommes ayant un cancer de la prostate hormonorésistant métastatique et en progression malgré le dernier traitement reçu, entre 37,5 mg de sunitinib et la prednisone (5 mg deux fois par jour) ou la prednisone et un placebo.



La survie globale, critère principal d’évaluation, n’était pas améliorée avec l’ajout du sunitinib avec une médiane de 13,1 mois contre 11,7 mois sans sunitinib.



La survie sans progression était significativement améliorée avec une médiane de 5,6 mois contre 4,2 mois.

Le risque de progresser était réduit de 26% avec le sunitinib.

De même, le taux de réponse était meilleur avec le sunitinib (6,1% versus 1,8%).



Les effets secondaires graves les plus fréquents étaient :
- la fatigue (16,5% vs 3,5%)
- l’anémie (5,5% vs 2,5%)
- le syndrome mains-pieds (6,7% vs 0)
- ou encore l’hypertension (4,1% vs 0).

Au total, 25,6% des patients du bras sunitinib contre 6,3% dans l’autre bras ont arrêté leur traitement pour cause d’effets secondaires.



La douleur rapportée par les patients n’était pas moins importante avec le sunitinib.



Il faudrait pouvoir identifier un sous-type de patients meilleurs répondeurs, a commenté le Dr Michaelson.



Ce n’est pas le premier échec du sunitinib en phase III.

Des études négatives ont été rapportées dans le cancer du sein, et dans le cancer colorectal notamment, et une autre sera présentée mardi dans le carcinome hépatocellulaire face au sorafénib (Nexavar*, Bayer).




Sutent* est actuellement homologué dans le carcinome des cellules rénales métastatique et/ou avancé et dans les tumeurs stromales du tractus gastro-intestinal (Gist) malignes non résécables ou métastatiques en deuxième ligne, rappelle-t-on.








Source de l'info





[PROSTATE] - le sunitinib n'améliore pas la survie globale  130605051923
Revenir en haut Aller en bas

[PROSTATE] - le sunitinib n'améliore pas la survie globale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Les dernières évolutions et les recherches :: Cancers urinaires + cancers génitaux masculins-
Sauter vers: