UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion


Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI

Partagez|

CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

geotrouvetout

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité  Empty
MessageSujet: CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité  EmptyDim 26 Juin 2011 - 7:11

Spécialiste mondial
des tumeurs du cerveau,
Roger Stupp
a traité le cycliste Robert Dill-Bundi









CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité  110626074104







«Si cela fonctionne, on pourra l’utiliser pour d’autres cancers que celui du cerveau !

Nous avons déjà un projet pour les poumons.»

Le professeur Roger Stupp, spécialiste du cancer du cerveau, a fait un pari.

Quitte à ce que certains le prennent pour un illuminé.






Il expérimente un nouveau traitement sur les glioblastomes, ces tumeurs du cerveau meurtrières, avec un pronostic de seulement 6 à 9 mois de survie en cas de rechute.

Parfois la chirurgie ne peut rien, parce qu’elles s’infiltrent à travers les lobes comme les doigts d’une main.






Roger Stupp met alors à l’épreuve des électrodes qui envoient des champs magnétiques à la tête du patient (Novo TTF) (lire ci-dessous).

«Il y a des sceptiques.
Je les comprends : moi aussi au départ je n’y croyais pas !» s’exclame l’oncologue.






Résultats prometteurs

Mais les résultats – qu’il a présentés l’an dernier au plus grand Congrès mondial sur le cancer à Chicago – sont encourageants.

L’étude menée dans 28 centres en Europe, aux Etats-Unis et en Israël montre que les malades soignés par les électrodes survivent davantage que ceux traités par chimio.






Les médecins qui doutent estiment que la différence de résultat entre le Novo TTF et la chimio est trop faible pour être significative.

«Néanmoins, avec les électrodes, les patients endurent moins d’insomnies, de nausées ou de problèmes intestinaux.

Et sans augmentation des crises d’épilepsie», rétorque Roger Stupp.






A Chicago, les oncologues venus l’écouter savent qu’il n’est pas n’importe qui, eux qui parlent du «schéma Stupp» ou «schéma du CHUV».

Pour les spécialistes, cela fait référence à une manière de traiter le cancer du cerveau, en combinant une chimio (la Temozolomide) et la radiothérapie.






Ce procédé a eu pour effet de doubler le nombre de patients encore en vie après deux ans de traitement.

Et a fait de Roger Stupp une sommité à la une de l’actualité médicale mondiale en 2005.






Roger Stupp passe la majorité de son temps à l’Hôpital Riviera à la Providence, à Vevey.

«Les glioblastomes ne représentent que 2% des cancers, soit environ 300 à 500  cas par an en Suisse,
20  000 en Europe.

Mais ce n’est pas rare pour moi puisque j’examine des patients du monde entier.»






Le patient le plus célèbre du professeur ? Robert Dill-Bundi.

L’ex-champion olympique de cyclisme se croit condamné en 2007 à ne survivre que deux ou trois mois.

Roger Stupp lui propose le Novo TTF.






Après avoir porté ces électrodes nuit et jour pendant trois ans, la tumeur a tellement diminué qu’elle est devenue opérable.

Elle a été enlevée il y a un an.






«En oncologie, la recherche est permanente.»


«Derrière un traitement, il y a un médecin, constate Robert Dill-Bundi.

Roger Stupp a la capacité de rentrer dans la psychologie de son patient.

Je n’ai jamais été traité comme un légume.

J’ai rencontré peu de médecins comme lui dans ma carrière, tant au niveau de sa personnalité que de la confiance qu’il sait instaurer.»






Roger Stupp est né à Bâle en 1959, a été formé à Zurich et à Chicago avant de rejoindre en 1996 le CHUV, où il enseigne et travaille à 40%.

Médecin chaleureux, là où certains s’endurcissent au contact de la mort, il est humble.






Aussi bien devant les prix reçus – «Ils concernent le passé. Moi je vais de l’avant.» – que devant la maladie : «Il faut faire attention à ne pas trop donner d’espoir aux patients avec le Novo TTF.

Beaucoup risquent d’être déçus.

Il ne faut pas se reposer: en oncologie, la recherche est permanente.»






Au moment de la division cellulaire


«Pour se reproduire, les cellules (y compris cancéreuses) se divisent.

A ce moment-là, leur membrane – en quelque sorte leur peau – est affaiblie.

Le champ électrique peut alors les attaquer», explique Roger Stupp.






Ainsi fonctionne le Novo TTF :
il envoie des champs électriques alternatifs de faible intensité vers la tumeur.
Via des électrodes placées sur le crâne du patient et reliées à une boîte de 3 kilos qui produit l’électricité.






Inventé par un Israélien, le dispositif vient d’être approuvé par l’autorité américaine de la santé.

Une grande étude, en combinaison avec la chimio, est en cours.

Roger Stupp est responsable des tests pour l’Europe.










Source







CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité  130605051923
Revenir en haut Aller en bas

CERVEAU - Roger Stupp a trouvé un nouveau procédé - soigner par l'électricité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Les dernières évolutions et les recherches :: Cancers de la tête et neurologiques-
Sauter vers: