UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI
Derniers sujets
» Attentats de Nice - 14 juillet 2016 - pétition pour la Légion d'Honneur pour 3 personnes
par le petit prince Dim 31 Juil 2016 - 2:26

» Disparus de Mourmelon (site officiel)
par le petit prince Dim 10 Juil 2016 - 3:40

» Anniversaire particulièrement douloureux
par geotrouvetout Jeu 11 Sep 2014 - 3:30

» S - Sondes moléculaires
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 14:16

» Récapitulatif des sujets traités sur le cancer
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:50

» Leucémies de l'enfant : vers des traitements plus ciblés
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:37

» Les musiques préférées d'Idared37
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 22:02

» Comment mettre une vidéo (youtube, dailymotion) sur le forum
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 20:32

» Alimentation et cancer
par geotrouvetout Ven 21 Juin 2013 - 4:55

» Les musiques préférées, vu par geotrouvetout
par geotrouvetout Mar 18 Juin 2013 - 0:59

Forum polyglotte
Traducteur uspérien
Un mot, une phrase à traduire,
passez me voir ICI
Mes compagnons fidèles (hébergeur images et sites coup de coeur)
Pour leur rendre visite,
cliquer ICI ainsi que sur leur bannière

Partagez|

Vagin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Vagin Dim 7 Aoû 2011 - 18:20

VAGIN




Organe féminin musculo-membraneux s'étendant de la vulve (orifice sexuel féminin) jusqu'à l'utérus (réceptacle de l'ovule, fécondé ou pas) et plus précisément jusqu'à l'entrée du col de l'utérus (orifice permettant de pénétrer l'intérieur de l'utérus lui-même).






Principales pathologies du vagin :

- vaginisme : contraction douloureuse des muscles constricteurs (qui resserrent la gaine vaginale). susceptible de gêner les rapports sexuels chez la femme

- polypes (excroissances de la muqueuse) du vagin

- pertes vaginales

- prurit (démangeaison)

- infection (vaginose)

- inflammation locale (vaginite)

- infection utérine

- inflammation utérine (endométrite)

- infection vulvaire

- inflammation de la vulve (vulvite)

- kyste du vagin

- cancer du vagin (exceptionnel)

- aplasie vaginale (absence du vagin par défaut de développement de celui-ci ce qui entraîne une impossibilité de fécondation naturelle)






Le sommet du vagin entoure le col de l'utérus d'un manchon, le cul-de-sac vaginal.

Son extrémité inférieure se termine chez la femme vierge par une membrane, l'hymen.

Celle-ci se déchire lors du premier rapport sexuel puis, après le premier accouchement, est remplacée par les caroncules myrtiformes.

Les caroncules myrtiformes (terme issu du latin caruncula, diminutif de caro : petits morceaux de chair) sont des excroissances de chair.

L'intérieur de la paroi vaginale est recouverte par des replis longitudinaux et transverses très sensibles aux rapports sexuels, dont le rôle est également de permettre le passage du fœtus pendant l'accouchement.

À ce niveau, la glaire cervicale sécrétée par les cellules du vagin permet une constante humidité.

Cette glaire présente une consistance onctueuse et une coloration blanchâtre.

Le mucus, fabriqué par le col de l'utérus, est également à l'origine de la glaire cervicale et joue un rôle important pour la pénétration des spermatozoïdes vers l'utérus.

Une des caractéristiques majeures du vagin est sa souplesse et son élasticité.

En effet, le vagin est capable d'accueillir n'importe quel taille de verge, et lors de l'accouchement, le passage du bébé se fait grâce à la capacité de dilatation importante que possède cet organe.






Un traitement hormonal est nécessaire au moment de la ménopause (arrêt des sécrétions hormonales oestrogèniques et progestatives) pour rétablir l'humidification (qui est normale jusqu'à cette période de la vie génitale féminine).

On parle alors de traitement substitutif qui évite à la paroi vaginale de s'assécher et de s'amincir.

En effet, sans la substitution oestrogènique et progestative, les rapports deviendraient douloureux et difficiles pour les deux partenaires.










Revenir en haut Aller en bas

Vagin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Le "dico" médical (cancer et les autres maladies) :: U à Z :: V-
Sauter vers: