UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI
Derniers sujets
» Attentats de Nice - 14 juillet 2016 - pétition pour la Légion d'Honneur pour 3 personnes
par le petit prince Dim 31 Juil 2016 - 2:26

» Disparus de Mourmelon (site officiel)
par le petit prince Dim 10 Juil 2016 - 3:40

» Anniversaire particulièrement douloureux
par geotrouvetout Jeu 11 Sep 2014 - 3:30

» S - Sondes moléculaires
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 14:16

» Récapitulatif des sujets traités sur le cancer
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:50

» Leucémies de l'enfant : vers des traitements plus ciblés
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:37

» Les musiques préférées d'Idared37
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 22:02

» Comment mettre une vidéo (youtube, dailymotion) sur le forum
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 20:32

» Alimentation et cancer
par geotrouvetout Ven 21 Juin 2013 - 4:55

» Les musiques préférées, vu par geotrouvetout
par geotrouvetout Mar 18 Juin 2013 - 0:59

Forum polyglotte
Traducteur uspérien
Un mot, une phrase à traduire,
passez me voir ICI
Mes compagnons fidèles (hébergeur images et sites coup de coeur)
Pour leur rendre visite,
cliquer ICI ainsi que sur leur bannière

Partagez|

[PEAU] - Lésions cutanées précancéreuses. Efficacité nouveau traitement par gel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: [PEAU] - Lésions cutanées précancéreuses. Efficacité nouveau traitement par gel Mar 1 Mai 2012 - 0:31

LESIONS CUTANEES PRECANCEREUSES


EFFICACITE D'UN NOUVEAU TRAITEMENT PAR GEL












La revue « The New England Journal of Medicine » publie les excellents résultats d’une technique innovante de courte durée.

Le Pr Patrice Morel nous les commente.






Quelles caractéristiques nous permettent de déceler ces lésions précancéreuses : les kératoses actiniques  ?

Pr Patrice Morel

Elles apparaissent sous forme de petites taches en relief, blanches ou grisâtres, à la surface particulièrement sèche.

Bien limitées, elles sont surtout rugueuses au toucher.

La quantité de soleil reçu au cours de la vie ­explique pourquoi elles surviennent le plus souvent après la cinquantaine.







En conservant ces petites lésions, quels sont les risques ?

Certaines cellules anarchiques de ces kératoses, particulièrement agressives, peuvent dégénérer.

Elles vont alors peu à peu s’étendre en profondeur et envahir le derme.

C’est à ce stade (après plusieurs années) que se forme un carcinome épidermoïde micro-invasif.

Mais, rassurons-nous, dans la très grande majorité des cas, ces kératoses n’évoluent pas vers un cancer.







Y a-t-il des sujets plus disposés à développer ces lésions cutanées ?

Oui, les phototypes clairs, dont la peau a plus tendance à brûler qu’à bronzer, et les personnes qui se sont trop exposées au soleil dans leur vie.

Les chauves doivent tout particulièrement se protéger.







Jusqu’à présent, quels ont été les traitements conventionnels ?

Il y a eu plusieurs étapes.

Depuis très longtemps, on traite ces kératoses par application d’azote liquide pour les détruire par le froid.

Cette technique se révèle efficace mais présente un inconvénient : elle met du temps à cicatriser et laisse des traces.

On a mis ensuite au point une substance chimique (5 FU) destinée à “ronger” la lésion.

Ce traitement fastidieux nécessite trois séances par semaine, parfois durant un à deux mois. Mais une période d’ulcération creuse les tissus.

Ce produit a l’avantage de pouvoir être étendu sur des surfaces relativement grandes







Outre ces traitements par application de 5 FU, quelles sont les autres alternatives ?

Certains dermatologues appliquent un traitement à base d’une molécule (imiquimod) qui induit une réaction immunitaire locale, laquelle expulse la lésion.

Inconvénient  :

- un phénomène inflammatoire très impressionnant peut limiter l’utilisation du produit.

Plus récemment, la photothérapie dynamique a fait son apparition.

Le procédé consiste à étendre sur la kératose une substance chimique photosensibilisante qui permettra à la lésion d’être ensuite irradiée par des rayons lumineux qui la détruisent.

Avantage de cette technique :

- contrairement aux précédentes, on peut l’effectuer sur plusieurs kératoses.

Mais, cependant, deux inconvénients : elle est douloureuse et nécessite un matériel peu disponible dans les hôpitaux et cabinets en ville.







Quels résultats obtient-on avec ces thérapies ?

En ce qui concerne l’éradication totale de la kératose, on recense de 40 % à 60 % de réussite.

La plus efficace est certainement celle de l’azote.







Pour pallier les inconvénients des traitements actuels, un nouvel agent vient d’être mis au point.
Comment l’utilise-t-on  ?


Il s’agit d’un traitement à base d’un extrait de plante (l’euphorbe des jardins) qui détruit la kératose par une double action :

- 1. Un effet toxique direct sur les cellules.

- 2. Un phénomène de stimulation immunitaire locale.

Selon les résultats d’étude, avec des effets secondaires minimes.

Sous forme de gel, il s’utilise de façon très simple par le patient lui-même.

Une application trois jours de suite fait disparaître la lésion.

Ce produit a l’avantage de pouvoir être étendu sur des surfaces relativement grandes.

Les effets secondaires indésirables, telles des démangeaisons, sont d’intensité légère et disparaissent rapidement sans séquelles.

Quatre études sur un millier de patients, conduites par le Dr Neil Swanson (de l’université de Portland), ont démontré l’efficacité et l’innocuité de ce nouvel agent qui vient de recevoir l’approbation de la FDA, autorité de santé aux Etats-Unis. D’autres études, à plus grande échelle, devront confirmer ces résultats.







Pour conclure, rappelez-nous les avantages de ce traitement par gel ?

Il y en aurait trois principaux :

- 1. Une facilité d’utilisation.

- 2. Des réactions locales de courte durée.

- 3. Des guérisons sans cicatrices ni récidives.











Entretien réalisé par Sabine de la Brosse




Revenir en haut Aller en bas

[PEAU] - Lésions cutanées précancéreuses. Efficacité nouveau traitement par gel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Les dernières évolutions et les recherches :: Cancers osseux et de la peau-
Sauter vers: