UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI
Derniers sujets
» Attentats de Nice - 14 juillet 2016 - pétition pour la Légion d'Honneur pour 3 personnes
par le petit prince Dim 31 Juil 2016 - 2:26

» Disparus de Mourmelon (site officiel)
par le petit prince Dim 10 Juil 2016 - 3:40

» Anniversaire particulièrement douloureux
par geotrouvetout Jeu 11 Sep 2014 - 3:30

» S - Sondes moléculaires
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 14:16

» Récapitulatif des sujets traités sur le cancer
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:50

» Leucémies de l'enfant : vers des traitements plus ciblés
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:37

» Les musiques préférées d'Idared37
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 22:02

» Comment mettre une vidéo (youtube, dailymotion) sur le forum
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 20:32

» Alimentation et cancer
par geotrouvetout Ven 21 Juin 2013 - 4:55

» Les musiques préférées, vu par geotrouvetout
par geotrouvetout Mar 18 Juin 2013 - 0:59

Forum polyglotte
Traducteur uspérien
Un mot, une phrase à traduire,
passez me voir ICI
Mes compagnons fidèles (hébergeur images et sites coup de coeur)
Pour leur rendre visite,
cliquer ICI ainsi que sur leur bannière

Partagez|

Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
le petit prince

avatar

Pilote de reconnaissance

Loisirs : plein (mais surtout les avions)

Points aux jeux : 21

MessageSujet: Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ...... Lun 24 Aoû 2009 - 3:09





Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses au suicide –


AFP – Véronique MARTINACHE –

Une équipe française a confectionné des molécules faussaires capables de tromper les cellules cancéreuses résistantes à la radiothérapie et de les pousser à se suicider, une découverte prometteuse pour accroître l’efficacité des traitements contre le cancer.

La radiothérapie ou la chimiothérapie visent à provoquer des dommages dans les cellules tumorales pour les détruire.

L’un des dommages les plus préjudiciables pour la cellule est une cassure de son matériel génétique : face à un trop grand nombre de cassures, provoquées par exemple par irradiation, les cellules cancéreuses peuvent s’autodétruire (apoptose).

Mais ces dommages ne sont pas toujours suffisants pour se débarrasser de certaines cellules tumorales qui restent capables de signaler la présence des cassures et d’activer leur système de réparation. Elles deviennent résistantes au traitement, laissant les médecins démunis.

L’équipe de Marie DUTREIX, à l’Institut Curie (Paris), a mis au point des molécules qui trompent les cellules cancéreuses en leur faisant croire qu’elles sont beaucoup plus endommagées qu’en réalité.

Ces molécules appelées Dbait (appat) sont des petits fragments d’ADN qui miment les cassures des deux brins de la double hélice d’ADN des cellules cancéreuses. Ces leurres piègent les fonctions de réparation des cellules, a expliqué Marie DUTREIX.

Du coup les lésions bien réelles provoquées par la radiothérapie passent inaperçues dans un système affolé : les cellules cancéreuses débordées n’ont plus d’autre choix que de s’autodétruire. Les Dbait ont fait la preuve de leur efficacité sur des souris, a souligné Marie DUTREIX, dont les travaux sont publiés dimanche dans la revue américaine Clinical Cancer Research.

La nécrose due à la mort des cellules tumorales touche 75 à 100% de la zone tumorale avec l’association Dbait-radiothérapie, contre 30 à 50% pour la radiothérapie seule.

Les Dbait n’ont en outre montré aucune toxicité sur les tissus sains, a souligné la chercheuse.

L’enjeu pour les chercheurs est maintenant de tester ces molécules médicaments sur l’homme.
Les premiers essais cliniques pourraient démarrer fin 2010 – début 2011 dans quatre centres anti-cancéreux parisiens, a précisé la chercheuse.

Ses recherches ciblent plus particulièrement les mélanomes (cancers de la peau) et les glioblastomes (tumeurs du cerveau), connus pour leur résistance aux traitements.

On s’oriente vers une administration intracrânienne pour les glioblastomes et sous-cutanée pour les mélanomes, a précisé la chercheuse.

Le plus important est de faire en sorte que les molécules arrivent bien aux tumeurs.

Les Dbait sont injectées quelques heures avant le traitement de radiothérapie. Les chercheurs ont également l’espoir que ces molécules puissent permettre de réduire les doses utilisées en radiothérapie, souvent à la limite de la toxicité pour les tissus sains qui avoisinent la tumeur.

Ils envisagent aussi d’étendre leur champ d’action, après des adaptations, aux chimiothérapies.

Le développement des molécules Dbait, y compris la mise en place des essais cliniques, est pris en charge par la société de biotechnologies DNA Therapeutics, émanation de l’Institut Curie, créée pour l’occasion.

Le brevet sur les Dbait a été déposé conjointement par le CNRS, le Muséum national d’histoire naturelle, l’Inserm et l’Institut Curie.




Source de l'info


Dernière édition par le petit prince le Sam 24 Avr 2010 - 16:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
le petit prince

avatar

Pilote de reconnaissance

Loisirs : plein (mais surtout les avions)

Points aux jeux : 21

MessageSujet: Re: Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ...... Lun 24 Aoû 2009 - 3:46





Molecules falsifiers poussent cancer cells to commit suicide –

AFP – Véronique Martinache –


A French team made up of molecules able to fool forgers cancer cells resistant to radiotherapy and to induce them to commit suicide, a breakthrough promising to increase effective treatment against cancer.

Radiotherapy or chemotherapy designed to cause damage in the tumor cells for destruction. One of the most harmful damage to the cell is a split of its genetic material: face too many breaks caused by irradiation, for example, cancer cells can self-destruct (apoptosis).

But these damages are not always sufficient to get rid of some tumor cells that remain able to report the presence of breaks and activate their repair.

They become resistant to treatment, leaving the doctors need. The team of Mary DUTREIX at the Institut Curie (Paris), has developed molecules that fool cancer cells into thinking they are much more damaged than in reality. These molecules called Dbait (bait) are small DNA fragments which mimic the breakage of both strands of the double helix DNA of cancer cells. These lures trap as cell repair, “said Marie DUTREIX. So the real damage caused by radiation pass unnoticed in a panic: the cancer cells have overwhelmed most other choice but to self-destruct. The Dbait have demonstrated their effectiveness in mice, “said Marie DUTREIX, whose work is published Sunday in the American journal Clinical Cancer Research. Necrosis due to the death of tumor cells affects 75 to 100% of the tumor with the combination therapy Dbait, against 30 to 50% for radiotherapy alone. The Dbait have also shown no toxicity to healthy tissue, “said the researcher. The challenge for researchers now is to test these molecules drugs on humans. The first clinical trials could start late 2010 – early 2011 in four cancer centers in Paris, said the researcher. His research specifically targeting melanoma (skin cancer) and glioblastoma (brain tumors), known for their resistance to treatment. On moving to a hotel for intracranial glioblastoma and subcutaneous for melanoma, “said the researcher. The most important is to ensure that molecules come in many tumors. The Dbait are injected a few hours before radiation treatment. Researchers also hope that these molecules can reduce the doses used in radiotherapy, often at the limit of toxicity for normal tissues surrounding the tumor. They also plan to extend their scope, after adjustments to chemotherapy. The development of molecules Dbait, including the establishment of clinical trials, is supported by the biotechnology firm DNA Therapeutics, an offshoot of the Institute Curie, created for the occasion. The patent on Dbait was filed jointly by the CNRS, the Muséum National d’Histoire Naturelle, INSERM and the Institut Curie.


Dernière édition par Admin le Lun 24 Aoû 2009 - 3:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
le petit prince

avatar

Pilote de reconnaissance

Loisirs : plein (mais surtout les avions)

Points aux jeux : 21

MessageSujet: Re: Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ...... Lun 24 Aoû 2009 - 3:51




Moleküle falsifiers poussent Krebszellen in den Selbstmord –

AFP – Véronique Martinache –

Ein französisches Team von Molekülen zu täuschen Fälscher Krebszellen resistent gegen Strahlentherapie und um sie zu verpflichten, Selbstmord, ein Durchbruch vielversprechend, um wirksame Behandlung gegen Krebs.

Strahlentherapie oder Chemotherapie, die zu Schäden in den Tumorzellen für die Vernichtung.

Einer der schädlichsten Schäden an der Zelle ist eine Aufteilung der sein genetisches Material: Gesicht zu viele Brüche, die durch Bestrahlung, z. B. Krebszellen können selbst zerstören (Apoptose).

Aber diese Schäden sind nicht immer ausreichend, um loszuwerden, dass einige Tumorzellen bleiben können, um die Präsenz von Pausen und aktivieren ihre Instandsetzung. Sie werden resistent gegen die Behandlung, so dass die Ärzte müssen.

Das Team von Mary DUTREIX am Institut Curie (Paris), hat sich Moleküle, die Krebszellen zu täuschen denke sie sind sehr viel mehr Schaden als in der Realität.

Diese Moleküle namens Dbait (Köder) sind kleine DNA-Fragmente, die Mimik der Bruch der beiden Stränge der DNA-Doppelhelix von Krebszellen. Diese lockt Falle als Zell-Reparatur “, sagte Marie DUTREIX


So dass der tatsächliche Schäden, die durch Strahlung passieren unbemerkt in Panik: Die Krebszellen haben überwältigt meisten anderen Wahl, als selbst zerstören. Dbait Die haben ihre Wirksamkeit bei Mäusen”, sagte Marie DUTREIX, dessen Arbeit ist Sonntag in der amerikanischen Zeitschrift Clinical Cancer Research. Nekrose durch den Tod der Tumorzellen betrifft 75 bis 100% der Tumor-Therapie mit der Kombination Dbait, gegen 30 bis 50% für die Strahlentherapie allein. Die Dbait haben auch gezeigt, keine Toxizität für gesunde Gewebe “, sagte der Forscher. Die Herausforderung für die Forscher ist es nun, diese Moleküle Drogen-Test am Menschen. Die ersten klinischen Studien beginnen könnten Ende 2010 – Anfang 2011 in vier Krebs-Zentren in Paris, sagte der Forscher. Seine Forschung speziell auf Melanom (Hautkrebs) und Glioblastom (Hirntumoren), bekannt für ihren Widerstand gegen die Behandlung. beim Umzug in ein Hotel für eine intrakranielle Glioblastoms und des Unterhautzellgewebes für Melanom “, sagte der Forscher. Das wichtigste ist, um sicherzustellen, dass Moleküle kommen in vielen Tumoren. Die Dbait injiziert werden ein paar Stunden vor Bestrahlung. Die Forscher hoffen auch, dass diese Moleküle können die verwendeten Dosen in der Strahlentherapie, die häufig an der Grenze der Toxizität für den normalen Gewebe um den Tumor. Sie planen, ihre Tragweite, nach Anpassungen auf die Chemotherapie. Die Entwicklung von Molekülen Dbait, einschließlich der Schaffung von klinischen Prüfungen, wird von der Biotechnologie-Firma DNA Therapeutics, ein Ableger des Instituts Curie, für die Gelegenheit. Das Patent auf Dbait wurde gemeinsam von der CNRS, das Museum National d’Histoire Naturelle, INSERM und dem Institut Curie
Revenir en haut Aller en bas
le petit prince

avatar

Pilote de reconnaissance

Loisirs : plein (mais surtout les avions)

Points aux jeux : 21

MessageSujet: Re: Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ...... Lun 24 Aoû 2009 - 4:03




Moléculas falsificadores poussent las células cancerosas a cometer suicidio –

AFP – Véronique Martinache –

Un equipo francés formado por moléculas capaces de engañar a las células cancerosas resistentes a los falsificadores a la radioterapia y para inducir a cometer suicidio, un avance prometedor para aumentar el tratamiento eficaz contra cáncer.

Radioterapia o quimioterapia, destinado a causar daños en las células tumorales para su destrucción.

Uno de los daños más perjudiciales para la célula es una división de su material genético: cara demasiadas interrupciones causadas por la irradiación, por ejemplo, las células cancerosas pueden auto-destrucción (apoptosis).

Pero estos daños no siempre son suficientes para deshacerse de algunas células tumorales que quedan en condiciones de informar la presencia de las rupturas y activar su reparación. Se convierten en resistentes al tratamiento, dejando a los médicos necesitan.

El equipo de María DUTREIX en el Instituto Curie (París), ha desarrollado moléculas que engañar a las células cancerosas a pensar que son mucho más dañado que en la realidad.

Estas moléculas llamadas Dbait (cebo) son pequeños fragmentos de ADN que imitan la rotura de ambas vertientes de la doble hélice de ADN de las células cancerosas.

Estos señuelos trampa como la reparación de células “, dijo Marie DUTREIX. Por lo tanto, el daño real causado por la radiación pasar desapercibida en un pánico: las células cancerosas se han desbordado la mayoría de los demás, sino a la libre elección-destrucción. El Dbait han demostrado su eficacia en ratones”, dijo Marie DUTREIX, cuyo trabajo se publicó el domingo en la revista Clinical Cancer Americana de Investigación. Necrosis, debido a la muerte de las células tumorales afecta de 75 a 100% del tumor con la terapia de combinación Dbait, contra 30 a 50% para la radioterapia sola. El Dbait también han demostrado la ausencia de toxicidad de tejido sano “, dijo el investigador. El desafío para los investigadores ahora es poner a prueba estas moléculas de las drogas en los seres humanos. Los primeros ensayos clínicos podrían comenzar a finales de 2010 – principios de 2011 en cuatro centros de cáncer en París, dijo el investigador. Su investigación dirigidos específicamente el melanoma (cáncer de piel) y glioblastoma (tumores cerebrales), conocido por su resistencia al tratamiento. El traslado a un hotel para intracraneal glioblastoma y subcutánea para el melanoma “, dijo el investigador. Lo más importante es garantizar que las moléculas se encuentran en diferentes tumores. El Dbait se inyectan unas horas antes de tratamiento de radiación. Los investigadores también la esperanza de que estas moléculas pueden reducir las dosis utilizadas en la radioterapia, a menudo en el límite de toxicidad para los tejidos normales que rodean el tumor. También planean ampliar su ámbito de aplicación, después de los ajustes a la quimioterapia. El desarrollo de moléculas Dbait, incluido el establecimiento de ensayos clínicos, con el apoyo de la empresa de biotecnología del ADN Therapeutics, una rama del Instituto Curie, creado para la ocasión. La patente sobre Dbait fue presentada conjuntamente por el CNRS, el Museo Nacional de Historia Natural, el INSERM y el Instituto Curie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ......

Revenir en haut Aller en bas

Des molécules faussaires poussent les cellules cancéreuses ......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Les dernières évolutions et les recherches :: Recherche scientifique (pharmacologie, etc..)-
Sauter vers: