UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI
Derniers sujets
» Attentats de Nice - 14 juillet 2016 - pétition pour la Légion d'Honneur pour 3 personnes
par le petit prince Dim 31 Juil 2016 - 2:26

» Disparus de Mourmelon (site officiel)
par le petit prince Dim 10 Juil 2016 - 3:40

» Anniversaire particulièrement douloureux
par geotrouvetout Jeu 11 Sep 2014 - 3:30

» S - Sondes moléculaires
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 14:16

» Récapitulatif des sujets traités sur le cancer
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:50

» Leucémies de l'enfant : vers des traitements plus ciblés
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:37

» Les musiques préférées d'Idared37
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 22:02

» Comment mettre une vidéo (youtube, dailymotion) sur le forum
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 20:32

» Alimentation et cancer
par geotrouvetout Ven 21 Juin 2013 - 4:55

» Les musiques préférées, vu par geotrouvetout
par geotrouvetout Mar 18 Juin 2013 - 0:59

Forum polyglotte
Traducteur uspérien
Un mot, une phrase à traduire,
passez me voir ICI
Mes compagnons fidèles (hébergeur images et sites coup de coeur)
Pour leur rendre visite,
cliquer ICI ainsi que sur leur bannière

Partagez|

[PEAU] - cancer de la

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: [PEAU] - cancer de la Jeu 1 Juil 2010 - 17:52

Cancer de la peau



Le cancer de la peau se forme dans les cellules de la peau.

La peau protège l’organisme contre la chaleur, les blessures, les infections, la déshydratation et le soleil.

La couche superficielle, appelée épiderme, est constituée de cellules squameuses, aplaties et susceptibles de se détacher par lamelles. Ces cellules contiennent une protéine (kératine) qui rend la peau résistante, mais souple.

Les cellules basales et les mélanocytes (cellules qui déterminent la couleur de la peau) sont situés dans la couche profonde de l’épiderme.

L’épiderme recouvre le derme, qui comprend :
- les nerfs,
- les vaisseaux sanguins,
- les vaisseaux lymphatiques,
- les glandes sudoripares et sébacées
- ainsi que les follicules pileux.



Les types les plus fréquents de cancer de la peau sont :
- le carcinome basocellulaire
- et le carcinome spinocellulaire.
Ces deux types sont désignés sous le nom de cancer de la peau autre que le mélanome.

Le carcinome basocellulaire se manifeste souvent sous forme de petits cratères dont la surface est brillante ou perlée.

Le carcinome spinocellulaire commence habituellement par des lésions rouges et squameuses.

Le cancer de la peau est de loin la forme de cancer la plus répandue, mais ces deux types peuvent généralement être traités avec un taux de succès très élevé.

L’information présentée ici s’applique au cancer de la peau autre que le mélanome.

Le mélanome est traité différemment.





LES CAUSES

Le facteur qui joue le rôle le plus important dans l’accroissement du risque de cancer de la peau est l’exposition excessive aux rayons ultraviolets du soleil.

La plupart des cancers de la peau prennent naissance sur les parties du corps les plus exposées au soleil :
- la tête,
- le visage,
- le cou,
- les mains
- et les bras.

D’autres facteurs pourraient accroître le risque de cancer de la peau autre que le mélanome :
- âge (diagnostic posé surtout chez les personnes de plus de 50 ans)
- teint pâle ou peau couverte de taches de rousseur
- coups de soleil graves avant l’âge de 20 ans
- utilisation de lits de bronzage
- antécédents de kératoses (excroissances non cancéreuses sur la peau)
- exposition à un certain nombre de substances dans le milieu de travail, incluant les composés contenant de l’arsenic et les produits à base de pétrole
- antécédents de troubles immunitaires
- traitements antérieurs d’affections cutanées
- lésions graves de la peau, y compris des brûlures.

Le cancer de la peau peut parfois survenir en l’absence de tous ces facteurs de risque.





DÉPISTAGE


Apprenez à reconnaître les signaux d’alerte et vérifiez votre peau régulièrement, car la plupart des cancers de la peau peuvent être guéris s’ils sont dépistés suffisamment tôt.

Assurez-vous d’examiner ou de faire examiner par quelqu’un d’autre tous les endroits « difficiles à voir » comme :
- le dos,
- la nuque,
- l’arrière des oreilles
- et l’arrière des jambes.





SIGNES A SURVEILLER

- Toute modification de la forme, de la couleur ou de la taille d’une tache de naissance ou d’un grain de beauté
- Toute nouvelle excroissance sur votre peau – nodules pâles et nacrés pouvant s’étaler et former une croûte, ou plaques rouges et écailleuses, aux contours bien définis
- Toute plaie qui ne guérit pas
- Toute plaque de peau qui saigne, suinte, gonfle, démange ou devient rouge et bosselée

Si vous remarquez des changements ou ne savez pas exactement comment vous examiner, parlez-en à votre médecin





SiGNES ET SYMPTÔMES

Le cancer de la peau sans mélanome débute pratiquement toujours par une plaie ou une marque sur la peau qui n’arrive pas à guérir.

Parfois, on remarque une modification de taille, de forme, de sensation, de couleur, de surface et d’élévation.

La plaie peut également devenir irritée ou douloureuse, ou commencer à saigner ou à s’ulcérer.

Les signes et symptômes décrits ci-dessus ne sont pas nécessairement annonciateurs d’un cancer de la peau sans mélanome ; ils peuvent en effet avoir d’autres causes. Pour en avoir le cœur net, il est important de consulter un médecin.

Le carcinome basocellulaire se présente habituellement ainsi :
- lésion ou tache unique petite, ferme, en forme de dôme couleur chair, mais peut aussi être rose, rouge, bleue ou noire bords relevés contour blanc lait ou nacré couvert de minuscules vaisseaux sanguins facilement visibles sur le dessus et autour de la tumeur
- ulcération et saignement au centre (peut ressembler à un bouton qui ne guérit pas)

Le carcinome spinocellulaire se présente habituellement ainsi :
- rouge
- squameux
- plaque ressemblant à du psoriasis
- ulcération avec croûte squameuse ou semblable à une verrue situé dans des régions ayant subi des lésions





DIAGNOSTIC

Avant d’envisager l’éventualité d’un cancer de la peau, votre médecin vous a interrogé sur votre état de santé et vous a examiné pour en déceler des signes, mais il faut généralement effectuer une biopsie de la peau pour confirmer le diagnostic.

Cette intervention consiste à prélever des cellules ou des tissus de la peau et à les examiner au microscope.

Si les cellules sont cancéreuses, elles devront faire l’objet de tests additionnels visant à déterminer la vitesse à laquelle elles se multiplient.

Le chirurgien peut choisir d’enlever partiellement ou totalement la tumeur en se basant sur la taille et la profondeur des lésions cutanées.

Une biopsie de la peau nécessite souvent une anesthésie locale.

Les tests serviront également à déterminer le grade (ou degré de malignité) des cellules cancéreuses.

Les cellules de grade faible, dont la prolifération est lente, sont moins invasives que les cellules de grade élevé, qui se multiplient rapidement et qui risquent davantage d’envahir d’autres parties de l’organisme.





TRAITEMENTS

Chaque cas est particulier.

La décision de vos médecins reposera sur les points suivants :
- le type de cancer diagnostiqué,
- son grade (degré de malignité),
- son stade,
- les preuves scientifiques de l’efficacité du traitement pour ce type de cancer
- ainsi que votre état de santé général.

Vous serez invité à participer au choix des traitements qui vous conviendront le mieux.

Vos traitements seront prodigués par une équipe soignante composée de médecins, d’infirmières et d’autres spécialistes.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à vous adresser à l’un ou l’autre de ces professionnels de la santé.

Les personnes atteintes d’un cancer reçoivent souvent une combinaison de traitements, notamment ceux qui sont décrits ci-dessous.


Chirurgie

Ablation totale ou partielle d’une tumeur et de certains tissus avoisinants.
La décision de recourir à la chirurgie dépend de l’emplacement de la tumeur et de sa proximité des organes vitaux.
Si la tumeur est étendue, une greffe de peau peut s’imposer.
De nombreuses techniques chirurgicales permettent de retirer les tumeurs cutanées cancéreuses en laissant le moins de cicatrices possible.


Curetage et électrodessiccation

intervention consistant à enlever les cellules cancéreuses avec un instrument à bout pointu (curette) et à réduire les saignements avec un courant électrique (électrodessiccation).
Cette intervention est généralement pratiquée sous anesthésie locale au cabinet d’un médecin.


Chirurgie micrographique de Mohs

intervention qui consiste à retirer une tumeur, couche par couche, jusqu’à ce qu’il ne reste plus de tissus cancéreux.


Chimiothérapie

Administration de médicaments empêchant le développement et la propagation des cellules cancéreuses.
Les traitements de chimiothérapie entraînent peu d’effets secondaires lorsqu’ils sont appliqués directement sur la peau.
S’ils sont administrés d’une autre façon, ils peuvent affecter des cellules saines et provoquer :
- des nausées,
- des vomissements,
- une perte d’appétit,
- la fatigue,
- la perte des cheveux
- et des risques accrus d’infection.

La plupart des patients tolèrent relativement bien la chimiothérapie et ses effets secondaires peuvent habituellement être atténués ou maîtrisés.


Radiothérapie

Destruction des cellules cancéreuses par des rayons X de haute énergie.
Elle peut être utilisée chez les patients atteints d’un cancer de la peau lorsqu’il est impossible de recourir à la chirurgie.
Elle peut affecter les tissus sains entourant la tumeur, mais ses effets secondaires peuvent généralement être maîtrisés.
En radiothérapie externe, les rayons sont dirigés sur la tumeur de façon à épargner les tissus sains avoisinants.


Soins de soutien

Services offerts à toutes les personnes atteintes de cancer.
Ces services vous aideront à composer avec les effets secondaires des traitements et vous permettront d’obtenir un soutien affectif, spirituel et pratique (aide à la maison, transport à l’hôpital, etc.).
Il existe des programmes spéciaux de soins palliatifs pour traiter les patients dont le cancer ne peut être guéri.


Traitements complémentaires et parallèles

Certaines personnes recevant des traitements anticancéreux classiques utilisent en plus des traitements complémentaires.
Bien qu’aucune preuve scientifique n’ait démontré l’efficacité de ces approches, de nombreux patients affirment que l’acupuncture ou la médecine traditionnelle chinoise, par exemple, leur ont fait du bien.
Ces traitements devront faire l’objet de recherches additionnelles.
Si vous optez pour l’une de ces approches, dites-le à votre médecin car elle pourrait avoir des effets sur vos tests ou vos traitements.
Les traitements parallèles sont utilisés au lieu de la médecine conventionnelle.
Aucune preuve scientifique n’a démontré l’innocuité de telles approches ni leur efficacité à combattre le cancer.
Avant de recourir à un traitement parallèle, prenez toute l’information possible à ce sujet et discutez-en avec votre équipe soignante.


Essais cliniques

Les essais cliniques sont des études scientifiques ayant pour but d’évaluer de nouvelles méthodes de prévention, de traitement du cancer et de réduction des effets secondaires.
Les essais cliniques sur les traitements sont des études évaluant de nouvelles façons de traiter le cancer, comme des nouveaux médicaments ou des associations de traitements existants.
Ces essais sont surveillés de près pour faire en sorte que les approches étudiées soient sûres et efficaces pour les participants.
Demandez à votre médecin si vous êtes admissible à un essai clinique en cours.
Votre participation pourrait se révéler profitable, autant pour vous que pour d’autres personnes atteintes de cancer.






À SAVOIR

Il est important que votre médecin surveille régulièrement l’évolution de votre état, même lorsque votre traitement sera terminé.
Au début, les visites de suivi auront lieu tous les trois mois, et pourront ensuite être espacées.
Votre médecin vous recommandera des visites périodiques pour évaluer votre état de santé général, mais n’hésitez pas à prendre rendez-vous immédiatement si vous constatez des signes inhabituels ou inquiétants.

Le cancer de la peau est de loin le type de cancer le plus répandu et le risque de récidive est important même si le traitement a été efficace. Cependant, le cancer de la peau (autre que le mélanome) est relativement facile à traiter et la plupart des soins peuvent être dispensés au cabinet du dermatologue.



Apprenez à effectuer un auto-examen de votre peau
et consultez régulièrement votre médecin.
Vous augmenterez ainsi vos chances
de dépister un nouveau cancer de façon précoce.
La thérapie photodynamique et l’immunothérapie
sont des nouveaux traitements prometteurs
dans les cas de cancer de la peau elle-même.
Il est possible de pratiquer
des activités de plein air
sans nuire à sa santé
en suivant les règles de bon sens sous le soleil.
Incitez les membres de votre famille à faire de même.








-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
© 1996-2010 '"Un Sourire Pour Revivre" - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce forum ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de "Un Sourire Pour Revivre". Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.




Revenir en haut Aller en bas

[PEAU] - cancer de la

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Le service médical (CANCER : informations, sites) :: Informations et votre vécu dans la maladie, etc :: Cancers osseux et de la peau-
Sauter vers: