UN SOURIRE POUR REVIVRE


Salle des pas perdus AccueilRechercherJuke box usprS'enregistrerComptoir d'enregistrementConnexion

Attentats de Nice le 14 juillet 2016. Merci de venir soutenir la pétition
pour l'obtention de la Légion d'Honneur pour Franck,
Alexandre et Gwenaël.
Voir les détails de la pétition en cliquant ICI
Derniers sujets
» Attentats de Nice - 14 juillet 2016 - pétition pour la Légion d'Honneur pour 3 personnes
par le petit prince Dim 31 Juil 2016 - 2:26

» Disparus de Mourmelon (site officiel)
par le petit prince Dim 10 Juil 2016 - 3:40

» Anniversaire particulièrement douloureux
par geotrouvetout Jeu 11 Sep 2014 - 3:30

» S - Sondes moléculaires
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 14:16

» Récapitulatif des sujets traités sur le cancer
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:50

» Leucémies de l'enfant : vers des traitements plus ciblés
par geotrouvetout Jeu 13 Fév 2014 - 13:37

» Les musiques préférées d'Idared37
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 22:02

» Comment mettre une vidéo (youtube, dailymotion) sur le forum
par geotrouvetout Mar 9 Juil 2013 - 20:32

» Alimentation et cancer
par geotrouvetout Ven 21 Juin 2013 - 4:55

» Les musiques préférées, vu par geotrouvetout
par geotrouvetout Mar 18 Juin 2013 - 0:59

Forum polyglotte
Traducteur uspérien
Un mot, une phrase à traduire,
passez me voir ICI
Mes compagnons fidèles (hébergeur images et sites coup de coeur)
Pour leur rendre visite,
cliquer ICI ainsi que sur leur bannière

Partagez|

Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Jeu 5 Mai 2011 - 3:45

ENFIN, devrais-je dire ????

ça, c'est une bonne nouvelle, j'espère que les données auront pu être conservées et qu'elles seront exploitables et qu'on va enfin savoir ce qui s'est passé ce 1er juin 2009 sur le vol Rio-Paris






Les deux boites noires du vol AF447 ont été repêchées


Le BEA a annoncé ce matin avoir localisé et remonté la seconde boîte noire de l'A330 qui s'est écrasé en mer lors du vol Rio - Paris.





Deux jours après avoir repêché le FDR (Flight Data Recorder), le BEA annonce avoir localisé et récupéré la seconde boîte noire qui contient les dernières communications de l'équipage. Le CVR (Cockpit Voice Recorder) a été remonté par le Remora 6000 ce matin à 3h40 heure de Paris, toujours à bord du navire Ile de Sein.





"Quelques heures seulement après la remontée de la première boîte noire, cette annonce constitue une nouvelle avancée décisive dans l'enquête, à mettre au crédit du BEA et des autorités qui ont eu raison de persévérer dans ces difficiles recherches. Ils justifient les moyens sans précédents déployés depuis ce drame par les pouvoirs publics, Airbus et Air France" a déclaré Pierre-Henri Gourgeon dans un communiqué.

Ces enregistreurs seront acheminés par la Marine Nationale jusqu'à Cayenne avant d'être envoyés dans les locaux du BEA (Paris Bourget) par avion. Ce transfert devrait durer environ dix jours.


Source de l'info





Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Ven 6 Mai 2011 - 1:43

Un premier corps de l'épave du Rio-Paris a été repêché


PARIS - Un premier corps d'une des victimes du vol Rio-Paris retrouvées dans l'épave de l'appareil a pu être remonté à bord du navire chargé des recherches, annonce jeudi la direction de la gendarmerie.

La découverte des deux boîtes noires du vol AF 447, apparemment en bon état, dimanche et lundi dans l'Atlantique, devrait permettre d'élucider les causes de l'accident, qui a fait 228 morts le 1er juin 2009.

L'épave de l'avion a été localisée début avril, 22 mois après l'accident, à 3.900 m de profondeur et une dizaine de corps se trouvaient dans une partie de la carlingue de l'Airbus. Une cinquantaine d'autres avaient été repêchés en mer peu après la disparition de l'avion.

Les experts ont averti que la remontée de ces corps n'était pas garantie, certains cadavres pouvant ne pas résister à éventuelle manipulation puis au transfert dans des eaux plus chaudes de l'Atlantique.

Un premier corps a néanmoins pu être remonté jeudi.

Resté immergé durant deux années environ à une profondeur de 3900 mètres, ce corps, toujours attaché sur un siège de l'avion, "apparaît dégradé", précise la gendarmerie dans un communiqué.

Des prélèvements ont été effectués par les enquêteurs et seront transmis la semaine prochaine à un laboratoire d'analyse afin de déterminer la possibilité d'une identification des victimes par l'ADN.

La gendarmerie précise que de fortes incertitudes subsistent sur la possibilité de remonter d'autres corps, les tentatives de relevage se déroulant "dans des conditions particulièrement complexes et jusque là inédites."

Les enquêteurs comme les familles des victimes espèrent que l'analyse des deux boîtes noires de l'appareil permettront de lever le mystère de l'accident du Rio-Paris. Si elles se révèlent exploitables, elles pourraient permettre aux enquêteurs de reconstituer d'ici fin mai le scénario de la catastrophe.

Un patrouilleur est parti lundi de Cayenne, en Guyane, pour rejoindre le navire câblier Ile de Sein au large du Brésil et récupérer les deux boîtes noires, qui sont sous scellés. Les enregistreurs seront ensuite envoyés à Paris, où leur ouverture et leur analyse devraient débuter d'ici une dizaine de jours.



Source de l'info





Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Mar 17 Mai 2011 - 0:11

AFP - 10/05/2011 à 22:15


Rio-Paris : les corps trop abîmés pas remontés, les boîtes noires jeudi à Paris

La justice française a prévenu mardi les familles des victimes du crash du Rio-Paris que les corps de leurs proches qui seraient trop altérés et impossibles à identifier ne seront jamais repêchés, au moment où les boîtes noires de l'Airbus d'Air France sont attendues jeudi au Bourget.

Deux ans après la catastrophe qui a fait 228 morts le 1er juin 2009 au large du Brésil, deux juges d'instruction ont écrit aux familles pour les avertir que les dépouilles trop abîmées ne seraient pas remontées du fond de l'Atlantique.

"Pour préserver la dignité et le respect" des victimes et de leurs proches, "nous avons pris la décision de ne pas relever les restes trop altérés", écrivent les magistrats Sylvie Zimmermann et Yann Daurelle, dans un courrier dont l'AFP a eu copie.

Par conséquent, "il a été décidé de ne remonter que deux dépouilles dans des états différents de conservation, afin de déterminer si l'identification est ou non réalisable après un long séjour au fond de l'océan".

En fin de semaine dernière, deux corps de passagers ou membres d'équipage de l'A330 du vol AF447 ont été récupérés.

"Vous devez savoir que les dépouilles des victimes se trouvant par le fond sont inéluctablement dans un état dégradé à la suite du choc particulièrement violent, du temps écoulé et du milieu environnant", préviennent les juges. de plus, "la remontée à la surface est nécessairement un facteur supplémentaire de dégradation".

"Par conséquent, nous ne procéderons qu'au relevage des victimes que l'on peut décemment remettre aux familles à condition qu'elles puissent être identifiées", écrivent-ils.

"Dans l'hyptohèse où l'identification se révélerait impossible, nous estimons que le respect des disparus et de vous-mêmes commande qu'ils reposent en paix dans leur dernière demeure", concluent les juges.

Quatre spécialistes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) vont rejoindre les équipes déjà sur place, précisent les magistrats, jugeant "impossible de prendre une décision qui rencontrerait l'agrément de l'ensemble des familles françaises et étrangères".

La semaine dernière, Jean-Baptiste Audousset, président de l'association Entraide et Solidarité AF447, avait jugé que le repêchage du premier corps ouvrait une phase "très difficile" voire "traumatisante" pour les familles qui y sont opposées. De leur côté, les familles brésiliennes veulent que tous les corps soient remontés.

L'accident reste inexpliqué.

Les enquêteurs ont déterminé que la défaillance des sondes de vitesse de l'appareil, dites Pitot du fabricant Thales, était l'une des causes de la tragédie mais ne pouvait être la seule.

Les familles attendent donc jeudi l'arrivée au Bourget des boîtes noires de l'avion, repêchées début mai par un bateau affrêté par le BEA puis amenées à Cayenne par un patrouilleur de Marine nationale, et qui seront analysées par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

Le BEA tiendra un point de presse au Bourget jeudi à 10H00, en présence du procureur de la République de Paris Jean-Claude Marin et de représentants de la gendarmerie. Air France et Airbus (groupe EADS) ont été mis en examen pour homicides involontaires.

Les boîtes noires ont été retrouvées dans le champ de débris de l'appareil, localisé le 3 avril lors de recherches sous-marines.

Elles sont restées 23 mois au fond de l'océan, un record, et personne ne sait encore si elles sont lisibles. Pour les conserver dans leur état actuel, elles ont été placées dans dans un conteneur rempli d'eau. En raison de l'enquête judiciaire, ces enregistreurs sont sous scellés.




Source de l'info





Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Mar 17 Mai 2011 - 0:17

AFP - 09/05/2011 à 19:00

Rio-Paris: un moteur et une pièce contenant des données de bord repêchés

Un moteur et la baie avionique de l'Airbus A330 d'Air France qui s'était abîmé en mer au large du Brésil, il y a deux ans, ont été repêchés, a annoncé lundi le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé de l'enquête technique sur la catastrophe.

Depuis le repêchage des boîtes noires début mai, le navire câblier l'Ile de Sein a continué de remonter des pièces du vol AF447.

Il a notamment récupéré un moteur et "la baie avionique, contenant des calculateurs de bord", a indiqué le BEA dans un communiqué.

Le patrouilleur de la Marine nationale, chargé de récupérer les boîtes noires, a rejoint l'Ile de Sein samedi. Il est maintenant en route pour Cayenne avec, à son bord, "les enregistreurs de vol sous scellés", précise le BEA.

Ils devraient arriver en Guyane "d'ici mercredi 11 mai au matin", avant de rejoindre par avion le BEA, au Bourget.

Les calculateurs de la baie avionique, située en dessous du cockpit, contiennent "des informations sur les différentes actions des commandes de vol", a expliqué à l'AFP Jean-Paul Troadec, directeur du BEA.

L'Airbus A330 est "un avion à commandes de vol électriques, donc il n'y a pas d'action directe du pilote sur les commandes de vol, tout passe par des calculateurs", a-t-il détaillé.

Ces calculateurs, s'ils sont lisibles, peuvent apporter "des informations complémentaires par rapport à l'enregistreur de vol sur le fonctionnement des commandes de vol", selon M. Troadec.

Mais surtout, le repêchage de ces deux pièces donne "des garanties supplémentaires" si "on avait des difficultés pour lire l'enregistreur de paramètres", a-t-il ajouté.

Si la boîte noire contenant ces paramètres est lisible, "on aura toutes les données sur le fonctionnement du moteur", mais si elle ne l'est pas, "l'examen du moteur permettra de savoir dans quelles conditions il était lorsque l'avion a touché la mer", selon lui.

Les deux boîtes noires ont été repêchées début mai. Le Cockpit Voice Recorder (CVR) contient les enregistrements sonores, le Flight Data Recorder (FDR), les paramètres du vol.

A ce jour, l'accident reste inexpliqué. Les enquêteurs ont déterminé que la défaillance des sondes de vitesse de l'appareil, dites Pitot, du fabricant Thales, était l'une des causes de la tragédie. Mais ils estiment que ce dysfonctionnement (givrage à haute altitude) ne peut expliquer à lui seul le crash.

Les enquêteurs français avaient localisé début avril le champ de débris de l'appareil à 3.900 mètres de profondeur, non loin de la dernière position connue de l'avion.

La disparition de l'appareil d'Air France, le 1er juin 2009, avait fait 228 morts.


http://actu.orange.fr/france/rio-paris-un-moteur-et-une-piece-contenant-des-donnees-de-bord-repeches_133869.html



Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Mar 17 Mai 2011 - 0:19

AFP - 03/05/2011 à 17:40

Rio-Paris: Air France et Airbus attendent les révélations des boîtes noires

Après 23 mois de recherches faramineuses qui ont abouti au repêchage des boîtes noires de l'Airbus d'Air France disparu dans l'Atlantique, gouvernement, compagnie et constructeur affirment attendre sereinement les révélations des enregistreurs du vol AF447.

"Nous n'avons aucune crainte particulière même si nous ne savons pas ce que les enquêteurs vont trouver (...). Le plus dommageable serait d'ignorer l'enseignement de cet accident. Il faut connaître la vérité sur ce drame quelles qu'en soient les causes", résume le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani.

Le 1er juin 2009, un Airbus A330 de la compagnie française devant effectuer la liaison Rio-Paris s'était abîmé en mer avec 228 personnes à son bord. La catastrophe reste à ce jour inexpliquée en l'absence des boîtes noires de l'appareil.

Après avoir localisé début avril le champ de débris à 3.900 mètres de profondeur, les enquêteurs ont repêché dimanche et lundi les enregistreurs qui devraient permettre de déterminer tout ou partie des circonstances du crash.

Le décryptage des boîtes noires "se fera sous le contrôle d'un officier de police judiciaire et en présence d'experts français, britanniques, américains et brésiliens", insiste M. Mariani, en réponse aux soupçons du manque d'indépendance des autorités émis par certaines familles des victimes brésiliennes.

"Je souhaite ardemment que les données (...) puissent être exploitées et contribuer à apporter des réponses aux questions que se posent depuis bientôt deux ans les familles des victimes, notre compagnie et l'ensemble de la communauté aérienne", souligne de son côté le directeur général d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon.

"Maintenant, il faut laisser les enquêteurs travailler avec sérénité", dit-il.

Seule certitude, le givrage à haute altitude des sondes de vitesse Pitot du fabricant Thales est l'une des causes de l'accident.

Les pilotes de la compagnie avaient d'ailleurs, dès 2009, sévèrement accusé la direction d'Air France de ne pas avoir pris la mesure de ce dysfonctionnement constaté à plusieurs reprises avant la catastrophe.

Air France a, de son côté, pointé du doigt Airbus pour ne pas avoir apporté de réponse claire à cette défaillance pourtant connue.

Malgré les enjeux commerciaux et industriels (l'aéronautique est le premier secteur exportateur en France, 18 milliards d'euros apportés à la balance commerciale en 2010), Airbus assure que le plus important est de faire la lumière sur ce qui s'est passé.

Tous justifient le montant record --plus de 35 millions d'euros-- déjà dépensé pour l'enquête.

"Le coût des investigations est le garant que personne n'a rien à cacher et que la vérité n'a pas de prix. La France devait également se montrer exemplaire (...) ne serait-ce que pour des questions diplomatiques" avec le Brésil, analyse Loïc Tribot la Spière, délégué général du centre de réflexion indépendant CEPS (Centre d'étude et de prospective stratégique).

De manière plus prosaïque, il relève que derrière cette obstination à retrouver l'épave, "il y a le phénomène +assurentiel+".

"Il y a la perte d'un appareil, le pretium doloris des familles, tout ceci a un coût qui sera réglé par les assureurs", dit-il.

Selon lui, une défaillance d'Airbus avérée ne serait pas de nature à mettre en péril l'avenir du constructeur européen.

Air France a finalement plus à perdre, conclut un expert aéronautique indépendant sous couvert d'anonymat, rappelant que la culture d'entreprise a largement été critiquée.

Mardi, les pilotes d'Air France ont fait savoir qu'ils assumeraient les éventuelles erreurs de pilotage sans endosser les responsabilités des autres.

En attendant, Airbus et Air France sont mis en examen pour homicides involontaires.


http://actu.orange.fr/economie/rio-paris-air-france-et-airbus-attendent-les-revelations-des-boites-noires_131637.html



Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Mar 17 Mai 2011 - 0:22

AFP - 06/05/2011 à 21:31

Vol Rio-Paris: tous les corps seront repêchés

Le ministre brésilien de la Défense Nelson Jobim a assuré vendredi à Rio que tous les corps des victimes du vol Rio-Paris d'Air France qui ont été trouvés "seront repêchés".

"Les corps qui ont été trouvés seront repêchés, évidemment. Ensuite, on doit connaître leur identité, faire des examens ADN, etc. Les choses vont se dérouler normalement", a dit le ministre à la presse.

Les autorités brésiliennes sont sous la pression de l'Association des victimes brésiliennes du vol AF 447 qui "exige" que tous les corps soient remontés à la surface.

La gendarmerie française a annoncé avoir repêché vendredi un second corps de la carlingue de l'Airbus A330 qui s'est abîmé en plein Atlantique le 1er juin 2009 avec 228 personnes à bord.

Elle a indiqué qu'il était possible techniquement de relever les corps, malgré les conditions difficiles de ce travail à 3.900 mètres de profondeur.

La gendarmerie française a précisé que l'équipe serait renforcée pour procéder "au relevage de tous les corps et effets personnels qui pourront l?être".

L'Association des victimes brésiliennes a souligné vendredi dans un communiqué que "les corps devaient être remis à leurs familles pour qu'elles puissent leur rendre un hommage posthume".

Elle a aussi expliqué qu'"il était important que les familles obtiennent un certificat de décès que beaucoup n'ont pas faute de corps".

Les deux enregistreurs de vol (boîtes noires) de l'appareil d'Air France ont été repêchés dimanche et lundi, un pas décisif pour déterminer les causes de cette catastrophe toujours inexpliquée.


http://actu.orange.fr/france/vol-rio-paris-tous-les-corps-seront-repeches_133055.html




Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Mar 17 Mai 2011 - 0:24

AFP - 10/05/2011 à 22:15

Rio-Paris: les corps trop abîmés pas remontés, les boîtes noires jeudi à Paris

La justice française a prévenu mardi les familles des victimes du crash du Rio-Paris que les corps de leurs proches qui seraient trop altérés et impossibles à identifier ne seront jamais repêchés, au moment où les boîtes noires de l'Airbus d'Air France sont attendues jeudi au Bourget.

Deux ans après la catastrophe qui a fait 228 morts le 1er juin 2009 au large du Brésil, deux juges d'instruction ont écrit aux familles pour les avertir que les dépouilles trop abîmées ne seraient pas remontées du fond de l'Atlantique.

"Pour préserver la dignité et le respect" des victimes et de leurs proches, "nous avons pris la décision de ne pas relever les restes trop altérés", écrivent les magistrats Sylvie Zimmermann et Yann Daurelle, dans un courrier dont l'AFP a eu copie.

Par conséquent, "il a été décidé de ne remonter que deux dépouilles dans des états différents de conservation, afin de déterminer si l'identification est ou non réalisable après un long séjour au fond de l'océan".

En fin de semaine dernière, deux corps de passagers ou membres d'équipage de l'A330 du vol AF447 ont été récupérés.

"Vous devez savoir que les dépouilles des victimes se trouvant par le fond sont inéluctablement dans un état dégradé à la suite du choc particulièrement violent, du temps écoulé et du milieu environnant", préviennent les juges. de plus, "la remontée à la surface est nécessairement un facteur supplémentaire de dégradation".

"Par conséquent, nous ne procéderons qu'au relevage des victimes que l'on peut décemment remettre aux familles à condition qu'elles puissent être identifiées", écrivent-ils.

"Dans l'hyptohèse où l'identification se révélerait impossible, nous estimons que le respect des disparus et de vous-mêmes commande qu'ils reposent en paix dans leur dernière demeure", concluent les juges.

Quatre spécialistes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) vont rejoindre les équipes déjà sur place, précisent les magistrats, jugeant "impossible de prendre une décision qui rencontrerait l'agrément de l'ensemble des familles françaises et étrangères".

La semaine dernière, Jean-Baptiste Audousset, président de l'association Entraide et Solidarité AF447, avait jugé que le repêchage du premier corps ouvrait une phase "très difficile" voire "traumatisante" pour les familles qui y sont opposées. De leur côté, les familles brésiliennes veulent que tous les corps soient remontés.

L'accident reste inexpliqué.

Les enquêteurs ont déterminé que la défaillance des sondes de vitesse de l'appareil, dites Pitot du fabricant Thales, était l'une des causes de la tragédie mais ne pouvait être la seule.

Les familles attendent donc jeudi l'arrivée au Bourget des boîtes noires de l'avion, repêchées début mai par un bateau affrêté par le BEA puis amenées à Cayenne par un patrouilleur de Marine nationale, et qui seront analysées par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

Le BEA tiendra un point de presse au Bourget jeudi à 10H00, en présence du procureur de la République de Paris Jean-Claude Marin et de représentants de la gendarmerie. Air France et Airbus (groupe EADS) ont été mis en examen pour homicides involontaires.

Les boîtes noires ont été retrouvées dans le champ de débris de l'appareil, localisé le 3 avril lors de recherches sous-marines.

Elles sont restées 23 mois au fond de l'océan, un record, et personne ne sait encore si elles sont lisibles. Pour les conserver dans leur état actuel, elles ont été placées dans dans un conteneur rempli d'eau. En raison de l'enquête judiciaire, ces enregistreurs sont sous scellés.


http://actu.orange.fr/france/rio-paris-les-corps-trop-abimes-pas-remontes-les-boites-noires-jeudi-a-paris_134413.html





Revenir en haut Aller en bas
geotrouvetout

avatar

Instructeur au sol

Points aux jeux : 288

MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées Mar 17 Mai 2011 - 0:26

AFP - 16/05/2011 à 18:13

AF447: la lecture des boîtes noires permettra de lever le voile sur le crash

Les enquêteurs français ont franchi une étape majeure pour lever le mystère de la catastrophe du vol Rio-Paris, en parvenant à récolter toutes les données renfermées par les boîtes noires de l'Airbus A330 d'Air France, dont le crash a fait 228 morts il y a près de deux ans.

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a réussi ce week-end à extraire l'intégralité des données contenues dans les enregistreurs de vol, restés 23 mois au fond de l'Atlantique, a-t-il annoncé dans un communiqué lundi.

L'analyse de ces données devrait "durer plusieurs semaines" et un premier rapport sera publié cet été, a précisé le BEA, en charge de l'enquête technique.

Pour les familles, "c'est une bonne nouvelle, surtout après ces deux années éprouvantes", a expliqué à l'AFP Jean-Baptiste Audousset, président de l'association "Entraide et Solidarité AF447".

"Le monde entier a les yeux rivés sur le dénouement de cette affaire (...) Trente-deux pays (nationalités des passagers à bord, ndlr) veulent savoir", a estimé le président de l'Association des victimes brésiliennes, Nelson Faria Marinho.

Les boîtes noires ont été repêchées début mai. Après un séjour record de 23 mois à 3.900 mètres de profondeur, la crainte qu'elles ne soient pas exploitables hantait les esprits.

"Maintenant on entre dans une nouvelle étape. Nous n'avons pas de position de vengeance (...) mais ce que nous voulons surtout c'est pouvoir en tirer les conséquences, le but final de notre action étant d'améliorer la sécurité aérienne", a précisé M. Audousset.

Jusqu'ici, les enquêteurs ont déterminé que le dysfonctionnement (givrage à haute altitude) des sondes de vitesse de l'appareil, dites sondes Pitot, du fabricant Thales, était l'une des défaillances établies de la catastrophe. Mais ils estiment que cela ne peut expliquer à lui seul l'accident.

Les données des deux enregistreurs vont permettre d'en savoir beaucoup plus. Le FDR (Flight Data Recorder) a enregistré tous les paramètres de vol de l'avion (vitesse, altitude, trajectoire, etc).

Le CVR (Cockpit Voice Recorder) contient les conversations des pilotes, les sons et annonces dans la cabine de pilotage.

Ces enregistrements permettront de vérifier des hypothèses, explique Pierre Sparaco, membre de l'Académie de l'air et de l'espace.

Par exemple, de "vérifier qu'il y a bien deux pilotes dans le cockpit (...) C'est un équipage à trois, a priori ils sont toujours deux dans le cockpit", selon lui.

Autant d'éléments qui pourront faire avancer l'enquête judiciaire, sur cet accident survenu le 1er juin 2009.

Dans ce volet, Airbus et Air France ont été mis en examen récemment pour homicides involontaires.

Pour Airbus, "la lecture des boîtes reste l'unique moyen de faire la lumière sur l'enchaînement des causes qui ont précédé ce drame", a déclaré un porte-parole de l'avionneur européen.

"Nous souhaitons vivement que l'analyse des enregistreurs de vols apporte des réponses aux questions que se posent depuis bientôt deux ans les familles des victimes, notre compagnie et l'ensemble de la communauté du transport aérien", a de son côté réagi un porte-parole d'Air France.

Enfin, pour la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, la recherche et la découverte des enregistreurs "est un succès opérationnel, inédit techniquement".

"Cela prouve que nous avions raison de consentir tant d?efforts", écrit-elle dans un communiqué.

Les recherches menées pour retrouver les boîtes noires ont coûté plus de 35 millions d'euros, un montant record pour la France, réparti entre l'Etat, Airbus et Air France.


http://actu.orange.fr/france/af447-la-lecture-des-boites-noires-permettra-de-lever-le-voile-sur-le-crash_136595.html




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées

Revenir en haut Aller en bas

Vol Rio - Paris : les deux boites noires retrouvées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UN SOURIRE POUR REVIVRE  :: Entre deux vols, on s'occupe :: Sujets libres, actualités-
Sauter vers: